Paroisse_edited_edited.jpg

Départ de Luc Bouchard: Mon parcours au sein de la Paroisse Ste-Marie-Madeleine 

1er août 2021 - Luc Bouchard, Prêtre-modérateur

Bonjour à vous tous.


Aujourd’hui est ma dernière messe avec vous, avec qui je partage depuis deux et demi déjà notre amour commun du Seigneur et aussi mes réflexions, prières, anecdotes en lien avec la Parole de Dieu et ce qu’elle suscite en moi.  Sur deux ans et demi de présence, j’ai vécu un bazar à St-Janvier et une fête de la famille à St-Augustin. J’ai fait une chose que je n’avais jamais faite de ma vie, j’ai confirmé des enfants et des adultes! Et cela grâce à la complicité de Nour Elian et Diane Proulx, agentes de pastorale et bien sûr à la demande de notre évêque Raymond Poisson.

J’aurais voulu réaliser un camp de jour lors des étés 2020 et 2021, malheureusement le Covid a fauché mes désirs pour ce beau projet. J’avais espoir en effet que les jeunes familles, si nombreuses dans notre paroisse, connaissent le Seigneur par des activités autres que celles dites religieuses et liturgiques, qu’elles apprennent à aimer le Seigneur, à le chanter dans leur vie quotidienne et à vivre dans son amitié. C’étaient quelques-uns des principaux objectifs du camp de jour.

 Et cela pour contrecarrer le fait que beaucoup de familles viennent à l’église - à la manière de touristes-, pour des activités sur mesure, comme les baptêmes, la première communion par exemple, mais malheureusement sans beaucoup d’enracinement dans la vie communautaire de la paroisse. Tout cela appauvrit spirituellement et financièrement la paroisse au fil du temps. Ceci dit sans jeter le blâme sur autrui, car nous avons tous notre part dans cette situation difficile.

Je veux remercier, Diane Proulx et Nour Elian et Steve Cherenfant, notre diacre permanent pour leur dévouement, leur désir de favoriser des rapports à plus long terme avec leurs commettants. Je sais qu’ils ont à cœur la mission de la paroisse, parce que s’il ne l’avait pas à cœur, ils pourraient facilement s’investir ailleurs. Je veux aussi témoigner mon respect pour Carole Laperrière notre secrétaire qui donne beaucoup d’elle-même pour la réussite des buts de la paroisse et je lui souhaite davantage de collaboration et une tache plus humaine pour l’avenir.

Je veux souligner l’implication de tous les marguilliers, les chevaliers de Colomb, les fermières, les bénévoles sacristains, ceux qui sont au service des chorales et de la liturgie, les priants, les adorateurs, les curcillistes, et tous les serviteurs discrets sans qui il y longtemps que les églises seraient fermées à double tour.  Merci à vous tous! Que le Seigneur vous le rendre au centuple!

Je suis heureux de vous annoncer que pour une période de deux mois, l’abbé Martin Tremblay sera présent pour présider les messes dominicales. Il a accepté d’assurer le ministère dominical dans l’attente de l’abbé Athanase Ndikumana qui prendra le relais de la direction de la paroisse. Pour avoir rencontré Athanase trois fois déjà je peux vous dire qu’il y aura une belle continuité dans la mission. J’ai bon espoir qu’il va consolider beaucoup de choses en favorisant la participation du plus grand nombre.

Je pense qu’après avoir traversé la tempête du covid, s’il n’y a pas d’autres tuiles externes et incontrôlables, les éléments suivants vont contribuer à la bonification de la paroisse. D’abord la création d’un site Web que nous devons au travail compétent et généreux de Félix Meloche, va favoriser une présence plus adaptée auprès des jeunes familles. Ensuite, de possibles négociations financières positives permettent d’espérer un rehaussement des finances de la paroisse. Enfin le désir d’Athanase, de susciter la participation du plus grand nombre à la destinée et à la mission de la paroisse et aussi de relancer le projet de camp de jour pour les familles : tout cela m’apparait prometteur pour l’avenir de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine.

Merci à tous. Sincèrement.

Luc Bouchard